Enable JavaScript to visit this website.
Skip directly to content

Leçons tirées des pénuries de médicaments : Comment bâtir un marché de produits injectables plus résilient au Canada?

Rédigé par Kevin Mohamed, leader – Unité d’affaires des hôpitaux, Pfizer Canada

Récemment, j’ai eu l’occasion de participer à l’événement public « Drug Shortages Summit » (sommet sur les pénuries de médicaments) organisé par The Globe and Mail. Plusieurs intervenants ont participé à l’événement et ont apporté des points de vue différents et très précieux grâce à leurs propres expériences en matière de pénuries de médicaments essentiels au Canada au cours des dernières années. Voici quelques-unes de mes réflexions à la suite de cet événement.

L’année 2020 a été sans précédent; la pandémie de COVID-19 et l’ampleur de la réponse internationale et canadienne à laquelle elle a donné lieu resteront longtemps gravées dans les mémoires. Cette mobilisation a mis en évidence le rôle déterminant joué par le personnel hospitalier et les travailleurs de la santé de première ligne dans les soins aux patients. Les Canadiens de tout le pays ont été marqués par les scènes hospitalières montrant de nombreux concitoyens recevant des soins pour traiter les complications liées au virus à l’origine de la COVID-19 dans les unités de soins intensifs.

La situation a aussi mis en relief l’importance de compter sur un approvisionnement solide et fiable en médicaments injectables essentiels afin de répondre aux besoins des professionnels de la santé et de leurs patients. Pfizer est fière du rôle de partenaire du réseau hospitalier qu’elle a joué dans tout le pays.

Les pénuries de médicaments peuvent avoir des répercussions négatives considérables sur la qualité des soins aux patients au Canada. À tel point qu’une motion adoptée en 2012 par le Comité permanent de la santé de la Chambre des communes (le Comité) a fait ressortir la nécessité pour tous les intervenants de concentrer leurs efforts à la mise sur pied d’une stratégie nationale d’anticipation, d’atténuation et de gestion des pénuries de médicaments au Canada[1]. Malgré certaines améliorations, dont des exigences concernant l’émission d’avis publics en cas de pénuries de médicaments, nous peinons à trouver des solutions aux problèmes sous-jacents. Le plus souvent, les pénuries continuent de concerner la catégorie des produits injectables, soit des médicaments complexes qui sont fondamentaux dans les soins critiques en milieu hospitalier comme dans d’autres milieux de soins. Dans la gamme de produits injectables il existe un groupe varié de produits prêts à l’emploi ou employés dans les traitements chirurgicaux; ces médicaments sont essentiels pour le traitement des patients atteints de maladies chroniques ou qui menacent leur pronostic vital[2]

Les pénuries de produits injectables sont liées à des défis de fabrication et d’ordre réglementaires, et à des modèles d’approvisionnement désuets. Afin de garantir des normes de qualité élevée, le processus de fabrication est onéreux et nécessite de l’équipement à la fine pointe de la technologie. Au cours des dernières années, Pfizer a pris des mesures internes pour résoudre les problèmes relatifs à la fabrication en intensifiant sa production et l’approvisionnement de ses produits; pour ce faire, la société a embauché des milliers de personnes dans le monde et investi 800 millions de dollars afin d’améliorer son réseau de fabrication de produits injectables à l’échelle mondiale, de même qu’une somme additionnelle de 1,3 à 1,4 milliard de dollars à l’échelle mondiale dans le but d’accroître sa capacité de fabrication, de moderniser ses chaînes de production et d’accélérer les inspections au cours des cinq prochaines années.

Nous maintenons notre engagement à l’égard du marché des produits injectables, et des professionnels de la santé et des patients qui comptent sur ces médicaments. Toutefois, le modèle d’approvisionnement actuel banalise ces médicaments injectables complexes et accorde avant tout la priorité à leur approvisionnement au plus bas coût possible. La réduction des coûts des soins de santé est importante pour tous les intervenants. Malheureusement, l’accent mis sur le plus bas prix a des conséquences inattendues, comme la limitation du nombre de fabricants pouvant garantir l’approvisionnement de ces produits et l’absence de récompense pour les compagnies qui investissent dans des technologies novatrices. L’amélioration de la qualité des résultats et l’accroissement de la capacité de fabrication s’en trouvent également affectés, et ces conséquences engendrent toutes des coûts. Au fil des ans, de nombreux fabricants ont même délaissé le marché canadien en raison d’incertitudes liées au recouvrement des coûts[3].

Le système actuel nécessite le passage du modèle fondé sur « le prix avant tout » à un modèle qui accorde la priorité aux patients. Les pratiques désuètes en matière d’approvisionnement ne cadrent pas avec le mouvement actuel en faveur d’un processus décisionnel fondé sur la valeur en matière de soins de santé, lequel lie les coûts des soins de santé à la qualité des résultats et de l’expérience des patients, y compris dans les hôpitaux où on observe un effort concerté visant à placer les patients au centre des plans d’intervention[4],[5]. Le modèle d’approvisionnement actuel ne reflète clairement pas la valeur réelle que les produits injectables apportent au système de santé public et aux patients qui en dépendent.

Notre objectif est de contribuer à rendre ce marché plus prévisible tant pour les fournisseurs que pour les acheteurs. Des modalités contractuelles justes et équilibrées, centrées sur la valeur, permettront au bout du compte d’assurer une meilleure continuité de l’approvisionnement et un rapport coût-efficacité supérieur tant pour les professionnels de la santé que pour les patients. La pandémie de COVID-19 a également mis en exergue la nécessité de pouvoir compter sur un marché souple, capable de réagir à des conditions en évolution rapide. Ces changements permettraient de renforcer les bases du système de soins de santé canadien et d’éviter les solutions coûteuses lors de situations d’urgence imprévues qui menacent les patients.

Pfizer revendique donc des changements raisonnables dans les pratiques en matière d’approvisionnement des organismes de groupement d’achat pour favoriser un marché plus équitable et plus résilient, incluant une tarification durable et une diversification des sources d’approvisionnement. Une plus grande transparence dans les discussions sur les conditions générales, de même qu’une analyse approfondie du rapport bienfaits-risques, pourrait rendre le marché des produits injectables plus solide et plus fiable pour des années à venir.

Nous sommes maintenant en 2021, près de neuf ans après l’adoption par le Comité de la motion portant sur les pénuries de médicaments et en pleine pandémie mondiale, des progrès ont été réalisés, mais le milieu des soins de santé continue de composer avec ces enjeux[6]. Nous reconnaissons qu’il n’existe pas de solution ou d’intervenant unique pour régler ce problème, mais nous devons travailler en collaboration afin de trouver des solutions qui favorisent la valeur pour les patients et le système en général. Pour ce faire, il nous faut des partenaires disposés à avoir une telle discussion. Pfizer Canada appelle les différents intervenants qui contribuent aux pratiques en matière d’approvisionnement à travailler avec nous afin de mettre fin aux pénuries de médicaments au Canada.

[1] House of Commons Standing Committee on Health. 2012. Drug Supply in Canada: A Multi-stakeholder Responsibility, p. 2 & 15.

[2] Persistence Market Research. 2017. Global Market Study on Sterile Injectable Drugs: Cancer Application Segment to Significantly Contribute to the Growth of the Global Market During 2017 – 2025, Abstract. https://www.persistencemarketresearch.com/market-research/sterile-injectable-drugs-market.asp. Accessed January 5, 2021.

[3] C.D. Howe Institute. 2018. Commentary No. 515: Assessing Canada’s Drug Shortage Problem. https://www.cdhowe.org/sites/default/files/attachments/research_papers/mixed/Commentary_515.pdf, p.22. Accessed January 4, 2021.

[4] Canadian Foundation for Healthcare Improvement. 2018. Aligning Outcomes and Spending: Canadian Experiences with Value-Based Healthcare, p.11. https://www.cfhi-fcass.ca/docs/default-source/itr/tools-and-resources/vbhc/vbhc-executive-brief-e. Accessed December 22, 2020.

[5] Mangan, B. and Ludbrook, M, NHS North West Procurement Development. 2018. Value based procurement: An alternative approach to total cost reduction, improved efficiency and enhanced patient outcomes in the NHS - ‘A framework for delivery’, p.3. https://scanhealth.ca/scan/images/news/VBPGuide.pdf. Accessed January 8, 2021.

[6] House of Commons Standing Committee on Health. 2012. Drug Supply in Canada: A Multi-stakeholder Responsibility, p. 2 & 15.